Nos Actualités

Toutes les actus

27 juil. 2018

Conseils

Le coin des parents : bien protéger ses enfants pendant l’été ! - 2/2

Risques de noyade, chutes, accidents de vélo, brûlures ou encore piqûres d’insectes... Découvrez la suite de notre article pour bien protéger vos enfants pendant l'été et en profiter pleinement ! 

Éviter les risques de noyade

Piscine, mer, ruisseau… L’été c’est bien sûr l’occasion de se tremper les gambettes et de perfectionner ses plongeons ! Oui mais, saviez-vous qu’un enfant peut se noyer dans seulement 20 cm d’eau ? Que quelques secondes suffisent ? Et qu’un enfant qui se noie ne fait pas de bruit ? Voici quelques gestes à adopter pour être plus sereins face aux risques de noyade.

On protège et on sécurise obligatoirement !

Les courants ou les vagues peuvent rapidement épuiser les petits nageurs et les vider de leurs forces. Il faut toujours les surveiller d’autant plus si les enfants jouent avec des objets gonflables, là où ils n’ont pas pied. 

Privilégiez les lieux de baignade surveillée, mais expliquez tout de même aux enfants qu’ils ne doivent pas s’aventurer seuls dans l’eau et équipez les petits de brassards. Rentrez dans l’eau progressivement après une longue exposition au soleil et programmez les baignades à distance des repas pour éviter l’hydrocution.

Disposez les affaires avec les enfants et trouvez un point de repère en arrivant, cela leur permettra de visualiser votre emplacement. Les plages, piscines, cours d’eau sont parfois surpeuplés et il est possible que votre enfant se perde. Petite information qui peut s’avérer importante : sachez que les enfants ont tendance à marcher dans la direction opposée au soleil en pleine journée et s’en rapprocher en fin d’après-midi.

Aussi, aujourd’hui la réglementation impose aux propriétaires d’une piscine de la protéger. Abri, bâche de protection, couverture de sécurité, volet ou filet, barrière de protection, clôture, alarme de sécurité… Vous avez le choix entre plusieurs dispositifs qu’il faudra soigneusement étudier pour la sécurité de tous.

On complète avec des accessoires !

Brassards, maillot flotteur, bouée de sauvetage ou adaptée, perche, bracelet et collier connectés… Tous ces accessoires peuvent renforcer la protection de vos enfants et limiter encore les risques, alors il ne faut pas s’en priver.

Une des meilleures façons de prévenir le risque de noyade est bien sûr d’apprendre à nager à nos enfants et de ne jamais les laisser sans surveillance !

Pour en savoir plus sur la prévention du risque de noyade, découvrez cette infographie !



Se protéger des chutes et des accidents de vélo

Sujet d’actualité en mai 2018, le risque de chute des enfants est toujours plus accru en été. Surveillez les enfants qui jouent dans les aires de jeux. Attention aux fenêtres ouvertes et ne laissez jamais vos enfants sans surveillance !

La saison se prête aux balades à vélo, au skateboard, aux courses avec les copains… Selon la Sécurité Routière, de 2011 à 2015, 1 178 enfants de moins de 12 ans ont été impliqués dans un accident de vélo. Depuis mars 2017, le port du casque à vélo est obligatoire, aussi bien au guidon, qu’en tant que passager.



Prévenir les brûlures et les piqûres d’insectes

Attention au barbecue et notamment le contact direct avec le feu ou la grille, le risque de brûlure avec la chaleur dégagée ou indirecte avec le vent qui peut faire voler du charbon de bois incandescent. Et bien sûr, ne quittez pas les lieux sans avoir éteint votre feu de camp !

Bien que le plupart des piqûres ne cause qu'un bouton et quelques jours de démangeaison, les moustiques peuvent aussi causer de sévères réactions allergiques et même être porteurs de maladies.

Pour les éviter, portez des vêtements longs mais légers. Dans les régions boisées et les parcs, restez sur les sentiers pour éviter les secteurs où les tiques sont les plus courantes. Supprimez les eaux stagnantes de votre environnement (attention aux jeux d’enfants extérieurs qui peuvent contenir un peu d’eau de pluie).

Utilisez des produits anti-moustiques qui ont aussi, dans leur grande majorité, un effet dissuasif sur les tiques. Attention, avant 30 mois, il est déconseillé d’utiliser des répulsifs. Vous pouvez avoir recours aux moustiquaires, il en existe aux dimensions des lits de bébé et aux dimensions landaus/poussettes.

Après 30 mois, vous pouvez utiliser des produits spécial enfants. Il est préférable de ne pas déposer le répulsif directement sur la peau des jeunes enfants mais plutôt sur les vêtements. A noter que l’on peut mettre un produit anti-moustique ET de la crème solaire sur la peau (pour les enfants plus âgés) à condition de mettre la crème solaire en premier et de la laisser pénétrer pendant 20 minutes. Après ce temps d’attente, vous pouvez mettre le répulsif.

Au retour d’activités dans la nature, un examen soigneux de tout le corps en insistant sur les zones habituelles de piqûres (chaudes et moites comme les aisselles, arrière des genoux, région génitale et cuir chevelu) permettra de retirer précocement chaque tique ou dard et de soigner les piqûres.

 

Et surtout… N’oubliez pas d’en profiter ! Alors Bonnes vacances !

 

Pour retrouver notre article sur Comment se protéger du soleil et de la chaleur, c’est par ici !

 

Agence de BESANCON

11 rue Granvelle

25000 BESANCON
Responsable Agence : Marie-Amélie Sauvayre Tél. 03 81 47 36 83 / Port. 06 62 54 66 19